Des produits alimentaires plus sains sur le marché belge

Le secteur alimentaire a sensiblement réduit la teneur en sucres et en graisses saturées dans les produits alimentaires

Le secteur alimentaire a réduit ces cinq dernières années la teneur en sucres et en graisses saturées dans les produits alimentaires, tout en accroissant la part des fibres. Il respecte ainsi les accords qu’il a passés avec la ministre de la Santé publique, Maggie De Block, et le SPF Santé publique dans le cadre de la Convention Alimentation Equilibrée. Le secteur entend dès lors poursuivre sur cette voie.
Les fédérations sectorielles Fevia, la fédération de l’industrie alimentaire belge et Comeos, la fédération du commerce, ont entamé en 2012 un parcours visant à appréhender les régimes alimentaires déséquilibrés chez les consommateurs belges. Pour ce faire, le secteur alimentaire a suivi 3 pistes : l’adaptation de la composition nutritionnelle, des tailles des portions, du marketing et de la communication à destination du consommateur. Les chiffres des secteurs montrent que, non seulement l’assortiment parmi lequel le Belge peut aujourd’hui choisir est différent d’il y a 5 ans, mais également ses apports en nutriments. Ainsi, pour le céréales pour petit-déjeuner, il y a en moyenne 5,8% de sucres en moins et 13% de fibres en plus qu’il y a cinq ans. Pour les boissons, les produits laitiers, les alternatives végétales et les produits chocolatés aussi, la tendance globale est à la réduction de la teneur en sucre. La première évaluation indique donc une tendance positive.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

 

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Retail Professionals 

Retail Professionals utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.