naar top
Menu
Logo Print

LES CINQ GRANDES TENDANCES EN CHARCUTERIE ET SALADES PREPAREES

Le consommateur attache beaucoup d'importance a la sante, a l'authenticite et a la qualite

Les Belges sont grands amateurs de charcuterie et de salades à tartiner. Avec un volume annuel de 78.996 tonnes de charcuteries, le Belge est un véritable 'fan' de viande sur sa tartine. Les salades se vendent aussi très bien. Cette sous-catégorie a enregistré, au cours des quatre dernières années, une croissance de 4,5%. Le consommateur belge montre, d'autre part, un intérêt croissant pour une alimentation saine et les fabricants ne sont pas en reste. Mais aussi l'authenticité, le professionnalisme et les petites portions jouent ici un rôle important.

1. LA PLUS GROSSE CROISSANCE POUR LES SALADES PREPAREES

Les salades à tartiner représentent la sous-catégorie ayant enregistré la croissance la plus rapide au sein de son segment. En comparaison avec nos voisins, nous sommes les champions dans ce domaine. 8 Belges sur 10 achètent une fois toutes les trois semaines une salade à tartiner. Ces salades proposent de nombreuses variantes. Les classiques comme la salade de viande, le poulet curry et la salade de thon sont en haut de la liste des favoris. Il y a de la place pour des salades spéciales et innovantes. Les salades au goût piquant, comme le poulet samouraï et les scampis diablo, gagnent en popularité.

2. LE PLUS GRAND VOLUME EN CHARCUTERIE

Dans le domaine des pains garnis, la charcuterie représente le plus grand volume avec 78.996 tonnes. Chaque année, le Belge achète environ 40,4 fois de la charcuterie, soit presque un achat par semaine. La pénétration de la charcuterie, avec le fromage, est la plus importante dans ce segment (98,2%). Si on regarde l'offre en matière de charcuterie, on s'aperçoit qu'ici aussi, ce sont les classiques, comme les jambons cuits et fumés qui enregistrent les meilleurs scores. Les produits qui comptent aussi dans ce domaine, sont les volailles et les sortes de viandes de bœuf.

3. A LA RECHERCHE DE VARIETES PLUS SAINES

Les Belges montrent de plus en plus d'intérêt pour une alimentation saine, à savoir des produits contenant moins de sucre, de sel et de graisse, ainsi que des produits sans gluten. Certains fabricants répondent à cette attente des consommateurs et proposent des produits adaptés sur le marché. Un bel exemple, ce sont les salades à tartiner qui contiennent beaucoup moins de calories, les jambons qui contiennent moins de sel, ou encore les produits qui sont sans gluten et qui contiennent aussi moins de sel, de graisse et d'additifs. D'autres acteurs, comme De Nil, travaillent depuis toujours avec des sortes de viandes plus maigres, comme la viande de cheval, qui est pauvre en graisse, riche en fer et sans gluten et hormones.

4. PREFERENCE POUR LES PETITES PORTIONS

La charcuterie n'est pas seulement consommée sur du pain, mais aussi parfois entre les repas. Surtout pour les assiettes de tapas et comme zakouskis à l'apéritif, les charcuteries sont très tendance. Pour répondre à cela, les emballages sont réduits. La famille moyenne belge devient plus petite et il y a plus de demandes pour de petites portions. Ganda propose désormais, à côté des emballages de 80 et 160 g, aussi des paquets de 120 g.

5. ATTENTION PORTEE A L'AUTHENTICITE

A côté de sa recherche d'aliments plus sains, le consommateur attache aujourd'hui aussi beaucoup d'importance à l'authenticité et à la qualité des produits à caractère artisanal. Les labels concernant la provenance de la viande sont donc aujourd'hui très importants. C'est ainsi que les jambons et salamis espagnols et italiens sont fort appréciés du fait de leur aspect méridional.