naar top
Menu
Logo Print
21/11/2018 - CHARLOTTE DE NOOSE

LES CHAINES DE MAGASINS LEVENT LE VOILE SUR LES TENDANCES DE 2019

Mots-cles: authenticite, fraicheur, à emporter, vrac, emballages reutilisables

Les détaillants du secteur alimentaire n'aiment pas dévoiler leurs cartes. Néanmoins, ils ont levé le voile sur leurs attentes pour 2019. Les consommateurs s'intéressent de plus en plus à l'origine des produits et à leur valeur nutritionnelle. Ils sont très ouverts aux produits sans emballage ou avec emballage réutilisable. Les détaillants sont très attentifs à l'environnement: les nouveaux magasins ou ceux en rénovation sont équipés d'éclairage LED et d'un système de récupération de chaleur. Les rayons frais et les préparations prêtes à consommer continuent d'évoluer. Le secteur des commandes en ligne est également en pleine effervescence.

REGARDER DE L'AVANT

A l'aube de 2019, on se demande quelles sont les tendances selon les détaillants du secteur alimentaire. Et nous leur avons demandé de donner un aperçu de leurs ambitions. Les secrets sont restés bien gardés, mais nous avons retenu la direction qu'ils prenaient. Nous avons rencontré:

  • Arlette Ghijsels, marketing manager du Retail Partners Colruyt Group. L'enseigne de ce détaillant englobe deux formats: Spar (600 à 800 m² avec une gamme complète de produits alimentaires) et Spar Compact (300 m², pour les petites courses de dépannage).
  • Manu Suffeleers, directeur commercial de Lambrechts, a répondu à nos questions. Lambrechts dispose de deux types de magasins: les supermarchés de quartier formule SPAR et SPAR Express, la formule pour les magasins de quartier, les magasins de produits à emporter et les magasins du centre-ville.
  • Baptiste van Outryve nous a parlé en tant que directeur RP & Communication de Carrefour Belgique. Carrefour propose trois formats de magasins: Hypermarchés Carrefour, Carrefour Market et Carrefour Express.
  • Pour Delfood (groupe louis delhaize), Stéphane Genicot, directeur marketing, a répondu à toutes nos questions. Ce revendeur dispose de petits commerces de proximité de 50 à 400 m² dans les villes, villages, aéroports, gares, ....

Quelle est la tendance de 2019?

versArlette Ghijsels: “Pour le Spar (Compact) Group Colruyt, nous voyons de nombreuses possibilités dans les solutions de repas frais: en traiteur, à emporter et en apéritif. Nous travaillons sur des produits authentiques avec une attention particulière à la composition. Nos partenaires entrepreneurs indépendants y répondent avec une sélection de produits emballés et/ou préparés localement. Dans la catégorie du pain, nous constatons une évolution rapide des pains spéciaux."

Manu Suffeleers rejoint Arlette sur ce point: “La demande en produits authentiques et sains continue de se démarquer. La tendance en faveur d'une alimentation locale et de préparations prêtes à consommer semble irréversible."

Baptiste van Outryve: “L'origine, la qualité et les valeurs nutritionnelles n'ont jamais été aussi importantes pour le consommateur. Notre ambition est de devenir le leader mondial de la transition alimentaire. 'Act for Food' est un programme mondial articulé autour d'actions concrètes pour faire en sorte que chacun mange mieux, chaque jour, à un prix équitable. Il y a aussi beaucoup de potentiel en ligne. C'est pourquoi nous disposerons de 250 points de collecte d'ici fin 2018 et continuerons à nous concentrer sur la livraison à domicile, avec ou sans vélo électrique."

Stéphane Genicot: “Nous constatons dans nos magasins locaux une transition du simple dépannage au véritable shopping quotidien, pour les différents moments de la journée."

Arlette Ghijsels (Spar): "Nous croyons en une forme d'e-commerce en tant que service complementaire du supermarche de proximite"

Quelles catégories de produits alimeNtaires représentent le plus gros potentiel de croissance?

Stéphane Genicot: “Le bio, les consommations sur le pouce, les produits locaux, les petits emballages, produits en vrac, substituts de viande et produits sans emballage. On voit une baisse des produits de viande, et de tous les produits de base qui ont une offre alternative en frais ou en surgelé."

Manu Suffeleers: “Les consommateurs s'intéressent de moins en moins aux gammes classiques comme les conserves, p.ex. La croissance se poursuit pour toutes les catégories de produits frais. Le pain et les fruits et légumes sont les catégories de produits frais par excellence, pour lesquels nos clients visitent nos magasins plusieurs fois par semaine. Nous avons constaté une augmentation significative de la gamme de boissons, snacks et autres produits d'impulsion. Le défi consiste pour nous à canaliser la demande de produits biologiques, végétaliens, sans gluten, etc. dans l'espace de vente disponible."

bioArlette Ghijsels: “Chez nous aussi, ce sont les fruits et légumes, la boulangerie et le traiteur. Avec nos produits frais, nous suivons les saisons en les présentant en second placement (îlots de refroidissement supplémentaires). Souvent avec les recettes de notre magazine 'A Table' en tête."

Baptiste van Outryve: “Les produits bio, durables (équitables et locaux) et sains, de préférence non emballés ou emballés de façon durable. Cette offre évoluera encore davantage. En ce qui concerne le pain, 2/3 de notre gamme contiendra bientôt 25% de sel en moins. Comme 1/3 de la consommation quotidienne de sel des Belges provient du pain, nous serons en mesure de réduire de 40% le risque de maladies du sang et du cœur."

Stéphane Genicot (louis delhaize): “Nous choisissons des sacs 100% recyclables. Nous n'attendons pas les changements législatifs et nous guidons déjà nos clients vers une meilleure utilisation des emballages"

Quelles seront les innovations techniques de 2019?

Manu Suffeleers: “Nous continuons à investir dans les fonctionnalités de notre système de caisse afin de répondre aux développements."

Baptiste van Outryve: “Tous les Hypermarchés Carrefour seront équipés fin 2018/début 2019 de caisses automatiques sans personnel (self check-out). Elles seront aménagées à côtés des caisses self-scan.“

Arlette Ghijsels: “Nous testons Scan.Pay.Go, pour le paiement mobile avec smartphone. De plus, nous optimisons nos caisses modulaires: une combinaison entre 'transfert' et tapis roulant."

Manu Suffeers (Lambrechts): “Le consommateur s'interesse de moins en moins aux produits de base"

 

Quelle est ou sera l'importance de l'E-commerce?e-commerce

Baptiste van Outryve: “Comme nous l'avons déjà dit, nous investissons beaucoup dans les systèmes de commandes en ligne. Dans de nombreux points de collecte, le client peut aller chercher ses courses 4 heures après avoir passé sa commande. Ou ses achats peuvent être livrés à domicile. Si vous commandez via ShipTo, tout est livré chez vous en moins d'une heure et demie (par vélo électrique). L'appli Carrefour sera dotée d'une nouvelle fonctionnalité tous les mois."

Stéphane Genicot: “Nous disposons déjà d'une plate-forme pour les clients B2B. Nous n'avons pas de site e-commerce B2C. Nous sommes en réflexion pour faire de tous nos points de vente des points d'enlèvement avec nos partenaires."

Arlette Ghijsels:: “Nous n'avons pas encore de modèle national pour le commerce électronique. Un certain nombre de travailleurs indépendants ont déjà mis en place leur propre service local. Nous croyons en une forme de commerce électronique chez Spar en tant que service complémentaire du supermarché de quartier et une étude est en cours."

Manu Suffeleers: “Le volume de l'e-commerce dans le secteur alimentaire belge est encore assez faible. Nous suivons les avancées du marché et nous serons prêts, lorsque cela sera nécessaire. Nous développons une application parfaite pour nos entrepreneurs indépendants et qui inclut bien sûr le concept de livraison sur le dernier kilomètre, ou 'last mile delivery'."

Manu Suffeleers (Lambrechts): “La demande en produits authentiques et sains continue de se démarquer. La tendance en faveur d'une alimentation locale et de préparations prêtes à consommer semble irréversible"

 

Qu'est-ce qui change côté consommateur en matière de durabilité?

duurzaamheidSur cette question, nous n'avons obtenu que des infos sur la situation du marché par rapport aux sacs en plastique. Personne n'a évoqué les emballages en vrac et en verre, par exemple.

Arlette Ghijsels: “Chez le Spar (Compact) Colruyt Group, le remplacement des sacs plastiques est au programme de 2019-2020, tout comme le renforcement de la durabilité des emballages de notre propre marque Spar."

Manu Suffeleers: “Nous soutenons l'engagement commun du secteur à supprimer ou à remplacer un certain nombre de formes d'emballage à partir d'une date prédéfinie, p.ex., par des alternatives biodégradables pour le service des fruits et légumes."

Baptiste van Outryve: “Nous sommes plutôt bons dans ce domaine. En 2017, nos clients pourraient apporter leurs emballages réutilisables dans les rayons boucherie, poisson et traiteur. Fin août, Waterloo a accueilli le premier Hypermarché Carrefour qui propose presque tous les fruits et légumes dans des emballages gratuits. Début 2019, nous avons décidé de limiter la vente de pailles, assiettes, couverts, etc. à usage unique. Nous ne voulons pas faire de l'écoblanchiment: les sacs en papier ne sont pas une solution. Pour les transporter, il faut 6x plus de camions. C'est pourquoi nous préférons plutôt des sacs réutilisables et/ou biodégradables."

Stéphane Genicot: “Chez louis delhaize, nous choisissons des sacs 100% recyclables. Nous n'attendons pas les changements législatifs et nous guidons déjà nos clients vers une meilleure utilisation des emballages."

Et qu'est-ce que votre entreprise compte faire de plus pour la planète?

Stéphane Genicot: “En bref, pour louis delhaize, cela se résume à: éclairage LED, récupération de chaleur via les climatiseurs et affichage numérique."

Manu Suffeleers: “Je suis d'accord, pour nos magasins SPAR (Express) aussi, cela portera sur l'éclairage et la récupération de chaleur. Sur les frigos muraux, nous allons placer des portes également pour limiter les pertes d'énergie."

Arlette Ghijsels: “La nouvelle formule Spar intègre de nombreux aspects de durabilité dans le domaine de l'énergie, tant dans les bâtiments et les infrastructures que dans la valorisation énergétique. Au niveau local, nous soutenons plusieurs initiatives concernant des panneaux solaires.“

Baptiste van Outryve: “L'éclairage LED, la technologie la plus récente de réfrigération, la récupération des eaux. En 2015, Carrefour s'est engagé à réduire son empreinte carbone de 40% d'ici 2020. Et en 2017, nous avions déjà atteint ce résultat."

Baptiste van Outryve (Carrefour): “Les Hypermarchés Carrefour seront équipés de caisses sans personnel. Elles seront aménagées à côtés des caisses self-scan“

Quels sont vos projets pour 2019 En termes de rénovations et de nouveaux magasins?

kassa

Manu Suffeleers: “L'année prochaine, nous nous concentrerons davantage sur les achats impulsifs à l'aide de promotions. Nous prévoyons un projet pilote pour le département Pain & Pâtisserie. Notre ambition est d'ouvrir cinq à sept nouveaux magasins dans la formule SPAR ou SPAR Express par an. De plus, nous nous efforcerons de prévoir le même nombre de réaménagements de magasins existants."

Baptiste van Outryve: “Les Hypermarchés Carrefour vont être transformés et adaptés pour valoriser le service, avec des shop-in-shops, du wi-fi, des écrans interactifs, etc. Les Carrefour Markets renouvelés bénéficieront tous d'un nouveau parcours, de différents types de caisses, d'un stand de sushis, d'une rôtisserie, etc. Mais il y a trop de nouveautés à énumérer ici. Nous développons une centaine de magasins par an et nous prévoyons en 2019 l'ouverture d'une trentaine de nouveaux magasins (Market et Express ensemble)."

Arlette Ghijsels: “La nouvelle formule Spar que nous avons lancée en 2016, sera déployée à raison d'environ 25 projets de remodelage par an. Chaque année, nous espérons aussi ouvrir deux à trois magasins entièrement nouveaux."

Stéphane Genicot: “Nous avons lancé un nouveau concept chez louis delhaize cette année. Le déploiement se poursuivra afin que tous les magasins affichent le même look."